DRAGONS DE ROUEN

VEN. 02 AVRIL 20H30 | 15ÈME JOURNÉE
3 - 2
( 1-1 / 2-0 / 0-1 )
Grenoble FINAL Rouen

PAS DE MATCH A VENIR

COMMUNIQUE OFFICIEL FFHG : POSITION FFHG CONCILIATION CNOSF


Décision du Comité Directeur de la FFHG suite à la proposition de conciliation du 1er avril 2021

Procédure engagée par le club de Grenoble

 

Après avoir pris connaissance de l’ensemble des éléments liés à la contestation par le club de Grenoble de la décision du Bureau Directeur du 5 mars, concernant la fin de la saison de SLM et l’attribution du titre de champion de France au vainqueur de la saison régulière, le Comité Directeur relève :

Que les adaptations de la formule du championnat SLM, imposées par le contexte de la crise sanitaire, ont été dictées par un souci permanent de sauvegarde des clubs professionnels, à court et moyen terme ;

Que les décisions de la fédération, comme cela sera ci-après exposé, ont toutes été prises en concertation avec les clubs de SLM et après prise en compte de leur vote formel ;

Qu’en effet, le 6 octobre 2020, en tout début de saison, il a été envisagé que le titre de champion de France SLM pourrait ne pas être attribué en l’absence de play-offs ;

Que toutefois, le deuxième confinement et le huis clos qui en a découlé ont engendré une nécessaire évolution de la compétition, appelée de leurs vœux par les clubs eux-mêmes ;

Que dès les premières discussions entre la fédération et les clubs il a été convenu que le titre de champion de France de SLM serait attribué à l’issue de la saison sportive, quelle que soit la formule choisie, ce que les clubs de SLM, hors Grenoble et un club qui ne s’est pas exprimé officiellement, ont confirmé par écrit avant ou après l’audience de conciliation devant le CNOSF ;

Que si la fédération n’a pas formellement annoncé en décembre dernier que ce titre serait bel et bien délivré, c’est parce que les clubs de SLM ont entériné, à l’unanimité jusqu’en janvier 2021, toutes les décisions prises sur l’évolution de la compétition, lesquelles résultaient en outre de propositions formulées par la Commission Ligue Magnus ;

Que d’ailleurs, et jusqu’au mois de janvier 2021, aucun club de SLM n’a demandé que le titre de champion de France ne soit pas attribué cette saison ;

Que lors d’une réunion de tous les clubs de SLM du 18 janvier 2021 au cours de laquelle l’attribution du titre de champion de France a été confirmée, le club de Grenoble a demandé à conserver, pour la saison prochaine, le bénéfice de la qualification en CHL qui lui avait été accordée à l’issue de la saison 2019-2020 (laquelle n’avait pas été à son terme) ;

Que, recevant le compte-rendu de cette réunion le 22 février 2021, le club de Grenoble a sollicité sa rectification pour qu’il y soit indiqué qu’il s’était opposé à la décision d’attribuer le titre de champion de France cette saison ; il a en outre réitéré sa volonté d’obtenir une qualification en CHL pour 2021-2022 (et ce, sans lien avec le classement de SLM de la saison en cours) ;

Que le 5 mars 2021, le Bureau Directeur a adopté la décision attaquée par le club de Grenoble ;

 

Sur ce, après en avoir délibéré, le Comité Directeur considère :

Qu’au fil de la saison 2020-2021 les clubs de SLM ont tous bénéficié des mêmes informations au même moment, et qu’ils ont été traités juridiquement et réglementairement de façon strictement identique ;

Que sportivement les clubs de SLM ont tous pu défendre leurs chances d’obtenir sur la glace le meilleur classement possible, qu’ils ont tous disputé le même nombre de matchs (22 chacun, selon une formule en simple aller-retour) si bien que, dans le contexte de cette saison particulière, la compétition a été équitable et son résultat est sincère ;

Qu’une des missions principales de la fédération est de mettre en œuvre les décisions de ses clubs affiliés, régulièrement exprimées par un vote, ce que les conciliateurs du CNOSF ont souligné ;

Que la volonté d’un seul club ne peut l’emporter sur l’intérêt général, quelle que soit l’importance de ce club dans le paysage du hockey sur glace professionnel sur les plans historique, sportif et économique ;

Qu’au demeurant, les conciliateurs du CNOSF ont confirmé la régularité des procédures suivies par la fédération pour faire évoluer la formule du championnat au regard des conséquences pour les clubs de SLM des mesures imposées par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire ;

Que le grief de pure forme relevé par les conciliateurs du CNOSF, concernant l’annonce tardive selon eux de l’attribution du titre de champion de France au vainqueur de la saison régulière, n’apparait pas de nature à devoir remettre en cause les principes de démocratie et d’équité sportive dont la fédération est la garante ;

Que l’attribution de ce titre relevait d’une volonté des clubs de SLM exprimée collectivement bien avant le 31 décembre 2020 ;

Que le club de Rouen a terminé premier de la saison régulière 2020-2021 et que son équipe a obtenu sur la glace, de façon loyale, équitable et sincère, le mérite d’accéder à la juste récompense sanctionnant une saison particulièrement éprouvante.

 

C’est pourquoi, à l’unanimité, le Comité Directeur a décidé de former opposition à la proposition de conciliation du CNOSF et de maintenir ainsi l’attribution du titre de Champion de France de Synerglace Ligue Magnus au club de Rouen.

A cet effet, le Comité Directeur a donné tous pouvoirs au Président pour régulariser cette opposition, au nom et pour le compte de la fédération, dans les formes requises.

La Coupe Magnus sera donc remise au club de Rouen dans les prochains jours, selon un protocole à déterminer.

 

Addendum : En marge de sa délibération, le Comité Directeur a tenu à ajouter les observations suivantes qui, il l’espère, permettront un retour vers l’apaisement et le respect de l’équité sportive.

Le Comité Directeur a conscience que le club de Grenoble peut vouloir décider de poursuivre la procédure en saisissant la juridiction compétente pour faire retirer aux rouennais un titre conquis sur la glace. Une telle procédure ne lui permettra pas d’obtenir autre chose que l’éventuelle satisfaction d’avoir eu raison sur une pure question de formalisme. La responsabilité de ce choix lui appartient et la fédération, s’il le faut, défendra sereinement sa position devant la justice.

Le Comité Directeur constate que le club de Grenoble a publiquement reconnu le mérite sportif de l’équipe de Rouen, et que les autres clubs de SLM ont quant à eux reconnu à ce dernier le droit de brandir la Coupe Magnus.

 

Enfin, le Comité Directeur souligne que l’ensemble des décisions prises cette saison ont eu vocation à préserver la stabilité de la SLM et la survie de ses clubs pour les saisons à venir. L’objectif a été rempli. Ce succès est celui de tous les clubs de SLM, et il permettra aux acteurs de la compétition, ainsi qu’à tous les fans de hockey sur glace, de profiter de nouvelles confrontations sportives passionnantes dès la saison prochaine. Le Comité Directeur se veut confiant en l’unité du monde du hockey sur glace et regarde résolument vers l’avenir.



 PUBLIE LE VENDREDI 16 AVRIL 2021
Equipe MJ Pts
1ROUEN2255
2ANGERS2250
3GRENOBLE2243
4GAP2237
5CERGY2236
6BORDEAUX2332
7MULHOUSE2229
8AMIENS2129
9NICE2627
10ANGLET2321
11CHAMONIX2221
12BRIANCON2312
VIDEOPHOTOS

TSD : l'équipement du gardien par Gaëtan Richard
2019-12-30
DRAGONS DE ROUEN
BUREAUX
25 rue Jean-Philippe Rameau
76000 - ROUEN
02 35 88 96 88
PATINOIRE
Avenue Jacques Chastellain
76000 - ROUEN
ARCHIVES

Saisons :
Categories :


Mentions Légales
Copyright © 2018 - RHE 76 - Tous droits réservés